Plainte du 17 mars 2006

 

     Demande d'actes du 8 février 2007

 

Retour Etat_pourri

 

Retour entête_adjudication

 

Jean LIOT                                                          Bailly, le 8 février 2007

31, rue de la Collinerie

78870 Bailly

 

Plainte pour escroquerie du 17 mars 2006

c/ Mme LIOT-DESCROIX, Me SILLARD, Me. OLEOTTO-GUEY,

M. LAVENANT, Mme YON et l'acquéreur.

N° du Parquet : 0608360452

N° d'Instruction : 7/06/35

 (… pages)

 

 

DEMANDE  d'ACTES

 

 

Cette demande d'actes concerne l'extension de ma plainte à Mme YON et la recherche d'un versement sur un compte bancaire de Mme DESCROIX.

  

Les pièces évoquées dans l'extension de ma plainte du 7 février 2007 à Mme YON seront produites sous quelques jours ; il s'agit principalement, des décisions judiciaires.

 

Par la présente demande d'actes, je vous remercie de bien vouloir rappeler à Mme YON qu'elle a fait obstruction à la liquidation de la succession de mes parents pendant huit ans et que cela a permis à mon ex-épouse et à ses "amis" des Renseignements Généraux de m'empêcher d'avoir l'argent qui m'était nécessaire pour faire des travaux dans la maison de Bailly et de la vendre un meilleur prix, soit 1,25 M€ au lieu de 725.000 €.

 

Si elle rejette cette explication, il conviendrait de lui faire préciser ses propres raisons pour expliquer son obstruction, sauf à en tirer toute conclusion pour l'instruction.

 

Elle devra préciser si elle a bénéficié de conseils autres que ceux de son avocat, ainsi que les raisons qui lui ont permis d'obtenir des décisions judiciaires -cela pour chacune d'elles- violant éventuellement le droit.

 

*

 

Je demande aussi –car c'est un oubli de ma part lors de la rédaction de ma première demande d'actes du 23 octobre 2006-, qu'il soit procédé à la recherche de versements sur l'un des comptes bancaires de Mme DESCROIX. Je rappelle pour mémoire, que j'ai demandé qu'il soit recherché la trace d'un virement effectué depuis un compte bancaire de l'acquéreur vers un compte de Mme DESCROIX.

 

 

Fait à Bailly, le 8 février 2007